Devenir famille d’accueil

La mission première de l’Ecole du Chat Libre de Bordeaux est la stérilisation des chats errants, afin d’en éviter la prolifération et une vie de misère pour tous ces malheureux.

Néanmoins, quand nous intervenons sur un site, nous souhaitons donner une chance aux chatons et aux adultes sociables (ou ayant un potentiel de socialisation) de connaître la sécurité d’un vrai foyer ! Avant leur adoption, ces chats et chatons sont confiés à des familles d’accueil.

  • Cela évite d’avoir un chenil où les chats sont stressés, souvent trop nombreux et où il y a un fort risque de propagation des maladies. Les risques sanitaires sont ainsi considérablement réduits.
  •  Cela nous permet de connaître chaque animal, son caractère, ses habitudes et donc lui trouver l’adoptant qui lui conviendra parfaitement et à qui il correspondra le mieux.
  •  Les chats en famille d’accueil progressent plus vite que ceux en chenil, au niveau socialisation.

Il faut bien noter que l’association ne récupère que des chats vivant dans la rue, sans maître.

En les accueillant dans un vrai foyer, ils expérimentent (souvent pour la première fois) ce qu’est de vivre avec des humains, le confort d’une maison, et le contact rapproché permet d’apprivoiser les plus craintifs plus rapidement.

  • A peu près tout le monde ! Personne seule, couple, famille nombreuse, ayant déjà des chats ou n’en ayant jamais eu, ayant un chien ou même plusieurs (mais qui n’ont pas de problème avec les chats !).
  • Pas besoin de vivre dans une grande maison avec un jardin, les chats en famille d’accueil ne doivent absolument pas avoir accès à l’extérieur (pour des raisons sanitaires et de sécurité).
  • Si vous avez un chat, il doit impérativement être à jour de ses vaccins !

  • S’occuper du chat en accueil comme si c’était le sien : affection, éducation, soins, jeux… Les croquettes, la litière et le matériel peuvent vous être fournis par l’association.
  •  Socialiser les plus craintifs : c’est un travail qui demande un peu plus d’investissement en terme de temps, mais c’est tellement gratifiant quand on obtient les premiers ronrons ! Ce travail est confié aux familles d’accueil qui l’acceptent, ça ne vous sera pas imposé si vous ne vous sentez pas à l’aise !
  •  Amener le chat chez le vétérinaire pour identification +/- vaccins, stérilisation… (aucun frais pour vous, l’association vous envoie à l’avance un bon de soin à remettre au vétérinaire partenaire le jour du rendez-vous).
  • Envoyer des photographies et une description du chat pour le présenter sur le site internet et les réseaux sociaux.
  • Être disponible pour les visites des potentiels adoptants : ce peut être à votre domicile ou au local de l’association pendant les horaires d’ouverture, ou lors des journées d’adoption, organisées deux samedis par mois.

  • L’association vous contacte quand elle a un chat à vous confier : vous pouvez accepter ou refuser (par exemple, si vous partez en weekend à ce moment-là, on ne vous en voudra pas !).
  • Vous venez chercher ce chat au local de l’association. Parfois on vous l’amène ou bien il faut aller le chercher ailleurs, mais dans tous les cas, on s’organise selon les disponibilités de chacun !
  • Vous gardez et chouchoutez le chat jusqu’à l’adoption.
  • Vous remplissez les formulaires d’adoption avec les adoptants et les envoyez ou les apportez au local de l’association.
  •  Un imprévu, un départ en vacances ? Vous contactez votre bénévole référente autant à l’avance que possible afin qu’elle organise de confier le chat à une autre famille d’accueil.
  •  Et vous recommencez avec le chat suivant, en sachant que le précédent a désormais un vrai foyer pour le reste de sa vie. Nous recevons des nouvelles de nos anciens pensionnaires, parfois pendant des années, comme vous pouvez le voir dans la rubrique « Les anciens élèves ».
    A chaque fois, c’est une nouvelle rencontre, on apprend à découvrir le caractère de son(ses) protégé(s), à lui(leur) donner confiance en l’humain, le(s) voir progresser. Un bonheur !

« J’adore les animaux mais étant étudiante, je ne peux pas adopter pour le moment. Au départ, je souhaitais juste faire famille d’accueil, c’est un compromis idéal pour pouvoir avoir un chat tant qu’on n’a pas les moyens d’adopter. Puis en arrivant à l’association, j’ai rencontré des gens très sympas, une ambiance chaleureuse dans laquelle je me suis sentie très à l’aise, c’est ça qui m’a donné envie de m’impliquer plus. J’ai commencé à recruter des familles d’accueil parmi mes amis et les ai aidés dans leurs premiers pas.

Chaque chat est différent, il faut apprendre à les comprendre et ils nous le rendent bien. Pour ma part, je prends régulièrement en charge des chats craintifs à socialiser, il n’y a rien de mieux. Les débuts sont difficiles, il faut redoubler de patience mais quand les progrès démarrent, c’est magique. Les premiers ronronnements, les premiers câlins où le chat s’abandonne, ce sont des moments dont on ne se lasse pas. Quand un pensionnaire part, c’est un pincement de dire adieu, mais c’est une joie de savoir qu’on a contribué à lui trouver une bonne famille, et qu’on va pouvoir en sortir un autre de la rue. 

Un seul conseil aux personnes hésitant à se lancer dans l’aventure : FONCER. Faire famille d’accueil, c’est contribuer à sortir un chat de la rue, même si on est étudiant, même si on vit dans un petit appartement, même si on a de petits revenus, même si on ne peut tout simplement pas adopter. Si cette mission ne vous convient pas, l’association a besoin d’aide de plein d’autres façons. Etre bénévole à l’Ecole du Chat Libre de Bordeaux, c’est faire de belles rencontres, tant félines qu’humaines, alors pourquoi s’en priver ? » C.M.

Vous hésitez encore ?

Venez en discuter avec nos bénévoles au local de l’association lors d’une permanence ou contactez-nous :
–    par téléphone au 06 32 29 80 53
–    par écrit via notre formulaire de contact

N’hésitez pas à prendre connaissance de nos statuts !