Offrir un jardin d’accueil

Vous avez un grand terrain ? Vous aimez les chats ?
Vous souhaitez secourir un chat errant stérilisé en danger sur son lieu de vie ? 

SAUVEZ UN CHAT DE LA RUE :
offrez-lui un jardin d’accueil !

Stérilisés il y a quelques semaines à St-Loubès par l’association, ces 5 chats mâles vont se retrouver bientôt sans nourrisseuse, celle-ci ne pouvant plus s’en occuper pour des raisons de santé. De plus, ces chats ne sont pas tolérés par le voisinage et sans le soutien de cette personne, ils vont se retrouver livrés à eux-mêmes.

C’est pourquoi nous recherchons des personnes acceptant de prendre un ou plusieurs de ces chats sur leur terrain afin de leur offrir nourriture et sécurité.

Pour plus d’informations, contactez Marie-France au 06 08 60 62 71.

Merci pour eux ! ❤️

Tout au long de l’année, nous sommes à la recherche de personnes bienveillantes et souhaitant faire une bonne action, qui puissent accueillir un chat stérilisé (ou plusieurs) sur leur terrain. Elles permettent ainsi de sauver la vie de chats errants craintifs et non adoptables, qui ne sont plus tolérés sur leur lieu de vie, ou dont le territoire est devenu trop dangereux, et qui doivent être déplacés. Il s’agit d’une « adoption-sauvetage » : les chats sont définitivement placés sous la garde de ces personnes, dans leur jardin.

Sans l’option des jardins d’accueil, nous ne pourrions apporter aucune aide aux chats errants en danger sur leur lieu de vie car nous ne possédons pas de terrain/structure permettant d’accueillir des chats sauvages sur le long terme. Cette solution demeure toutefois envisagée en dernier ressort, le déplacement d’un chat haret vers un nouveau territoire n’étant ni anodin, ni sans risque pour lui. 

Pour offrir un jardin d’accueil à un chat des rues stérilisé, nul besoin de beaucoup d’investissement. Il suffit d’avoir un jardin assez grand et un peu éloigné des routes passantes pour que le chat puisse y vivre sa vie de manière indépendante, en confiance et en sécurité sur son nouveau territoire. 

Un abri de jardin (ou un garage, une cabane, une grange, une dépendance, etc…) est préférable pour garder le chat enfermé quelques temps pour qu’il s’habitue à son nouvel environnement. Une fois en liberté, il reviendra vraisemblablement s’y réfugier, y dormir et y manger. Dans le cas contraire, il suffira de lui installer une petite couche protégée des intempéries au fond de votre jardin. 

Bien entendu, de grands domaines tels que des fermes, des vignobles ou encore des centres équestres sont tout-à-fait en mesure de procurer un lieu de vie privilégié à un chat des rues stérilisé (ou plusieurs !). Nous encourageons leurs propriétaires à envisager l’accueil de quelques laissés-pour-compte sur leurs terres.  

Quelle que soit la taille de votre terrain, il vous faudra procurer à votre protégé de l’eau fraîche à volonté et des repas à heures fixes (pour le voir régulièrement et éviter de nourrir tous les chats du voisinage à vos frais !). Pour les vacances, pas de frais de garde à prévoir : un gros bol de croquettes (ou des voisins charitables) lui permettra de tenir le temps de votre absence. 

Il vivra ainsi aux alentours, sans danger immédiat pour lui, ni pour le voisinage (un chat stérilisé est pacifique). Chaque fois que vous l’apercevrez, vous aurez le plaisir de vous dire que vous lui avez sauvé la vie !

Vous ne pouvez pas offrir un jardin d’accueil ? Diffusez et distribuez notre affiche (en Gironde seulement) dans des quartiers accueillants ou des communes rurales, dans des centres équestres, des domaines viticoles, auprès de personnes possédant des chevaux, des fermes, des granges… 

Voici quelques exemples d’abris très divers. 

En danger sur son lieu de vie, Noisette cherchait un jardin d’accueil pour y vivre sa vie tranquillement à l’issue de sa stérilisation. Ce qui a motivé ses protecteurs à se proposer suite à nos appels à l’aide pour elle en 2019, c’était de lui sauver la vie et aussi d’offrir une compagnie à leur chat Bambi. Aux dernières nouvelles : « Noisette va super bien et profite de sa nouvelle vie. Elle ne se laisse pas toucher mais dort à côté de nous et supporte notre présence. Elle adore Bambi, son copain chat, et accepte les chiens. »

« Je suis jardin d’accueil pour plusieurs chats. Ma seule motivation est de leur offrir une vie heureuse, en leur procurant le gîte, le couvert, l’attention et la protection nécessaire (contre les intempéries, les problèmes de santé, les nuisances d’humains). Mon plus grand bonheur se résume à les voir mener une vie de chat tout-à-fait ordinaire. » M.B.

N’hésitez pas à nous contacter par mail pour tout renseignement sur les jardins d’accueil !

Vous ne pouvez pas offrir un jardin d’accueil ?
Diffusez et distribuez notre affiche (en Gironde seulement).