La tribu d’Alex

La tribu d’Alex vit dans une zone industrielle à cheval sur les communes de Villenave d’Ornon et de Bègles. Leur lieu de vie n’est pas paradisiaque, mais c’est pourtant le refuge d’une quinzaine de chats qui sont attirés par les déchets alimentaires qu’on y trouve et les nombreuses cachettes possibles.

L’association a pris ce groupe en charge à la suite d’une campagne de stérilisation menée en avril 2015. Sont présentés sur cette page les chats stérilisés qui ont lié une relation de confiance avec Alexandra. S’occuper de sa tribu tous les jours lui demande beaucoup de travail et de disponibilité mais elle se dit largement récompensée par la confiance que lui accordent les minous. « C’est leur manière à eux de me remercier pour le confort que je leur apporte au quotidien ! »

Suite à un appel signalant une chatte sur le site, à sa capture et à sa stérilisation en 2015, il a fallu s’assurer que d’autres chats n’avaient pas également élu domicile dans le même secteur. Alexandra a procédé à une enquête auprès des professionnels aux alentours, ainsi qu’une enquête sur le terrain tous les jours pendant plusieurs semaines (surveillance des lieux). Il en est ressorti que plus d’une quinzaine de chats adultes (pour la plupart des femelles) et une vingtaine de chatons vivaient sur ce vaste site !

Alexandra a débuté une autre enquête : celle de la localisation des principaux chemins que les chats empruntaient. Et lors de ce repérage quotidien, elle a constaté que certains chats étaient sédentarisés, par groupes. C’est ainsi qu’elle a commencé à les nourrir afin de les fidéliser en vue de les attraper pour les faire stériliser. Les adultes et les chatons ayant montré des signes encourageants de socialisation ont été pris en charge puis adoptés. Tous ces chats étaient dans des états déplorables, très maigres et pour certains en partie pelés.  

L’association a donc décidé de soutenir ce groupe de chats en les nourrissant, une façon de mieux surveiller d’éventuelles nouvelles arrivées. Nous proposons la tribu d’Alex au parrainage car les besoins sont importants pour lui assurer un minimum de confort, une nourriture appétissante, des soins d’hygiène et vétérinaires, ainsi que des abris pour les protéger des intempéries en hiver.

« Le site est difficile à gérer car il est très vaste et les chats ne sont pas tous sur le même point de nourrissage. Mais l’endroit réserve aussi des surprises, notamment au niveau de la faune sauvage qui le fréquente.

Bien qu’urbanisé, on peut y apercevoir de nombreuses espèces d’oiseaux (cygnes, canards, poules d’eau, buses, hérons, pies, corneilles) mais aussi de temps en temps des biches, des sangliers, des grenouilles et des crapauds, des ragondins et même des ratons laveur. Aucun n’est agressif, même quand il y a des petits, si on se contente de les observer de loin sans chercher à entrer en contact. 

Les chats ne sont pas en reste et ils offrent aussi leur lot de surprises. Sauvageons et craintifs, ils peuvent parfois commencer à montrer des signes de rapprochement du jour au lendemain. En bref, c’est un site vraiment surprenant ! »

Sissi est une chatte noire et blanche de petit gabarit avec de magnifiques yeux verts et un regard perçant. Plus peureuse que sauvage, méfiante et observatrice, elle a commencé par épier à bonne distance tous les faits et gestes d’Alexandra. Progressivement, elle s’est intéressée à sa nourrisseuse et s’est approchée d’elle. Après quelques coups de pattes blessants, jugeant qu’elle n’était pas une menace, Sissi a baissé sa garde pour se rapprocher d’Alexandra. Elle monte même dans sa voiture, et s’y installe tranquillement.

Avec le temps, Sissi est devenue très joueuse et espiègle, son jeu préféré, aux beaux jours : grimper sur le capot de la voiture puis sur le pare-brise et enfin sur le toit, ce qui donne lieu à des glissades et autres cascades assez drôles. Un bout de ficelle, une feuille, tout est prétexte ! Sans compter les courses-poursuites… 

Sissi est très amusante. D’un tempérament joyeux et grincheux tout à la fois, elle sait aussi se montrer plus « mordante » si elle est contrariée ou gênée… Sissi a la queue courte suite à une amputation en avril 2017 après un incident sur le site.

Belle est une jeune minette arrivée courant 2017 avec 2 chatons de trois ou quatre mois. L’un des deux a pu être apprivoisé et adopté, l’autre qui était très craintif, a grandi sur le site. Il s’agissait de Zarbi, disparu début 2019.

Au début, Belle ne se laissait pas approcher. Elle se tenait à distance pour surveiller Alexandra et elle ne venait se nourrir que si cette dernière restait dans la voiture, vitres fermées. Quant aux chatons, ils restaient invisibles tant que leur mère n’était pas rassurée. Avec le temps, cette minette s’est rapprochée et désormais elle accourt dès qu’elle entend le bruit du moteur de la voiture d’Alexandra !

Au bout d’un an de nourrissage, elle a commencé à monter dans le coffre pour quémander son repas. Elle réclame à présent ses caresses quotidiennes. Belle est une charmante petite princesse qui aime diriger son monde. Elle sait séduire, en virant de gauche à droite, tournant et miaulant doucement.

Tigrette est une minette découverte lors de la capture de Belle. Elle a été trappée à sa place et c’est ainsi qu’Alexandra a fait sa connaissance. D’ailleurs, elle ne pensait pas que la minette allait rester sur son point de nourrissage car, au moment de la relâcher, Tigrette s’est enfuie au loin comme une furie !

Et pourtant, progressivement, elle a suivi les habitudes des autres membres du groupe. Très sauvage au début, allant même jusqu’à feuler après Alexandra, Tigrette est devenue aimable. Elle vient à sa rencontre et se laisse approcher. Elle monte elle aussi dans le coffre de la voiture et se laisse caresser de temps en temps. Néanmoins, ses réflexes de chatte sauvage sont toujours présents. Tigrette est une dure au cœur tendre et sensible.

Fifou est un beau mâle noir et blanc. Très bavard, il aime bien converser et répondre quand on lui parle. Quand Alexandra est arrivée sur ce point de nourrissage, Fifou ne se laissait pas approcher mais il lui faisait du charme en se roulant sur le dos, à quelques mètres d’elle, se frottant un peu partout. Maintenant, il vient jusqu’à ses pieds et à la gamelle dès qu’elle l’appelle. Il réclame des caresses mais Alexandra reste vigilante car Fifou a tendance à donner un coup de patte sans prévenir.

Son péché mignon, ce sont les « catisfactions » auxquelles il a droit tous les jours, ce petit gourmand ! Il apprécie de jouer avec une ficelle qu’Alexandra agite sous son museau mais il est plutôt du genre pataud et pas très vif, par conséquent, c’est Sissi qui lui vole la vedette… D’ailleurs, il est tellement piètre chasseur qu’il arrive aussi qu’il se retrouve nez à nez avec un rat, en position allongée, sans même bouger ne serait-ce qu’une oreille ! A se demander si les rats ne jouent pas de son comportement ? Quand le temps est à la pluie, il vient se réfugier dans la voiture d’Alexandra, et s’installe à l’endroit qui lui est dédié.

Moumoune est une chatte extrêmement sauvage. Elle a aussi très peur des autres chats. Au début, il était très rare de la voir sauf dans les fourrés et buissons dans lesquels elle se cachait. Petit à petit, elle est parvenue à affronter sa peur et maintenant, elle se montre plus facilement et sort de ses cachettes. Elle ose venir tout près et même se rouler par terre mais toujours en veillant qu’aucun chat ne la surprenne.

Au grand étonnement d’Alexandra, elle se laisse maintenant approcher lors du repas et mange à ses côtés. Moumoune n’accepte que très rarement d’être touchée. C’est pour elle une peur panique qu’elle n’arrive pas à surmonter et qui lui fait donner des coups de patte. C’est une minette délicate avec laquelle il faut être calme et avoir des gestes et des paroles douces.

Lili (femelle écaille), Lulu (mâle tigré blanc) et Lala (femelle tigrée marron rousse) sont une fratrie âgée d’environ 2 ans. Ils ont été stérilisés en octobre 2018. Tous trois étaient de vrais petits sauvageons qui au fil du temps se sont laissés apprivoiser pour maintenant arriver en courant lorsque Alexandra les appelle. Ils se laissent maintenant tous les trois caresser. Lili a été la première à franchir le cap des câlins et a été un modèle pour Lulu et Lala. Lulu reste néanmoins méfiant et a été le plus long à se laisser approcher. 

Ils sont inséparables et se frottent souvent les uns contre les autres avec les petits coups de têtes qui vont de pair. Ils ont chacun leur caractère propre mais ils ont un point commun : ils sont tous les trois très bavards et communiquent tout le temps avec Alexandra. Lili est la plus petite mais aussi la plus rusée et courageuse. Lala est la plus dodue et la plus joueuse ; elle se montre intrépide lors des jeux. Lulu est plutôt observateur et timide. Attentif, il n’est jamais le premier à partir à la découverte de nouvelles choses ou expériences.

Pour devenir parrain ou marraine, il vous suffit de verser chaque mois, sur une durée libre et dans la mesure de vos moyens, une somme que vous fixez vous-même en faveur de vos filleuls.

Vous pouvez verser votre don libre mensuel :
– En espèces ou par chèque, en venant à notre local durant les heures de permanences (indiqués dans le menu de droite)
– Par virement : RIB disponible sur simple demande par mail
– Par PayPal 
– Par chèque bancaire, à l’ordre de « l’Ecole du Chat Libre de Bordeaux », accompagné du bulletin de parrainage complété et signé, ou des informations suivantes sur papier libre :
       * vos nom et prénom
       * vos coordonnées (adresse postale, mail, téléphone)
       * le nom du groupe de chats que vous souhaitez parrainer,
et nous faire parvenir tout ceci au siège social de l’association :

Ecole du Chat Libre de Bordeaux
22 rue du 19 mars 1962
33400 TALENCE

Alexandra vous donnera des nouvelles de vos filleuls régulièrement si vous le souhaitez. Il se peut même que vous puissiez leur rendre visite, si l’envie vous en dit (en accord avec Alexandra) !