Croquinet

Croquinet est actuellement le seul représentant connu de ce groupe nourri sur un site de la SNCF à Bordeaux. Malgré les intrusions répétées de squatteurs, les chats y élisant domicile sont en sécurité. Leur lieu de vie est calme et les bénévoles de l’association se relaient depuis 2003 pour les surveiller, les nourrir et les soigner.

Une nouvelle campagne de captures sera mise en place prochainement afin de déterminer si de nouveaux-venus profitent des gamelles en libre-service. En attendant, Croquinet a tout ce qu’il lui faut pour vivre grâce à ses généreux parrains et marraines, « son groupe » n’en cherche donc pour le moment pas de nouveaux !

Tout a commencé en 2003-2004. L’association est intervenue sur un site de la SNCF pour faire stériliser un groupe de chats qu’on lui avait signalé. Certains chatons et chats sociables ont été pris en charge pour les faire adopter. Un accord a été passé avec la SNCF pour que les adultes très craintifs puissent être relâchés sur site et nourris par une bénévole.

Depuis, l’association n’a pas dévié de son objectif : nourrir, soigner, surveiller le groupe, et faire stériliser les nouveaux-venus. Maria, qui s’est occupée du groupe pendant près de 10 ans, a lié des liens forts avec ses protégés qui la laissaient même les caresser pendant le repas. Comme elle disait toujours : « C’est tellement important que ces chats qui n’ont pas eu la chance de naître dans une maison, aient le droit eux aussi, d’avoir une vie paisible et heureuse, et de finir leurs jours chez eux, là où ils sont nés, entre copains ! ». Ainsi, entre autres minous, les regrettés Mamie, Douce, Grisoue, Bouffe-rouille et Titou ont tous vécu une quinzaine d’années sur ce site. Bandit, quant à lui, s’est éteint à 18 ans passés, soulagé par des soins financés par ses marraines.

D’autres moments plus heureux sont aussi venus marquer l’histoire du groupe. En 2019, Doriane en a repris la surveillance. Elle a organisé une campagne de captures afin de recenser les chats y vivant, la plupart étant historiquement très craintifs et venant manger seulement après le départ des bénévoles. Seuls quelques hérissons, Croquinet et Kréma, une nouvelle minette peureuse non identifiée ni stérilisée, se sont laissés prendre. S’étant rapprochée de la bénévole assurant sa convalescence, Kréma a pu être recueillie au sein d’une famille d’accueil, et a été adoptée !

Croquinet est un matou noir et blanc d’une bonne douzaine d’années. Il s’est ajouté au groupe originel vers 2008 et a été stérilisé en 2010. Restant toujours à bonne distance des bénévoles successifs, seule Maria a pu le caresser un jour après 7 ans de soins ! Il faut dire que Croquinet était très proche de Titou, un mâle noir décédé en décembre 2015 : il le suivait partout ! Après sa disparition, Croquinet s’est très progressivement rapproché de sa nourrisseuse.

Depuis qu’elle a commencé à s’occuper du groupe, Doriane n’a pas encore pu le toucher, mais il s’approche de plus en plus au fil du temps, l’appel de la pâtée aidant. Elle l’a capturé à nouveau en 2019 pour faire soigner une pelade sans gravité.